Qu'est-ce que le Brain-Gym® ?

PAUL DENNISON est, avec GAIL, le fondateur du Brain Gym.  Docteur en sciences de l'éducation et danseuse, professeur de mouvements vont unir la pensée et la coordination du corps.  Le but : apprendre
Paul Dennison

Des activités simples pour apprendre avec tout son potentiel !

 

Le Brain Gym®, gymnastique du cerveau, rassemble donc des mouvements simples (et agréables) conçus pour ouvrir, élargir ou retrouver toutes ses capacités d’apprentissage.

En effet, quand nous bougeons, nous agissons immédiatement sur nos trois dimensions : l’avant et l’arrière, le haut et le bas, la gauche et la droite.

En une vingtaine de mouvements simples, nous pouvons activer nos compétences et fluidifier notre apprentissage. (Pour autant, bien entendu, que ces mouvements appropriés soient effectués dans l’écoute du ressenti de chacun).

Concrètement, ces 26 mouvements simples peuvent améliorer la mémoire, la concentration, les capacités de lecture, d’écriture ou de calcul ainsi que l’organisation et la coordination et autres performances physiques et sportives, sans oublier bien-entendu le bien-être au quotidien, l’état général...

 

Le Brain Gym® en théorie

Sans vous bombarder de grands préceptes, je vous dirais simplement que Paul et Gail Dennison ont fondé le Brain Gym® sur la base de trois postulats :

Premièrement, l’apprentissage est une activité normale, naturelle et agréable, qui se poursuit toute la vie.

Ensuite, cet apprentissage naturel est perturbé par de nombreux blocages qui sont dus à notre incapacité de bouger de manière équilibrée. Ceux-ci sont encore renforcés quand nous sommes en insécurité face à ce qui est nouveau pour nous.

Et enfin, ayant « appris » à limiter nos mouvements, nous sommes en puissance tous « bloqués »... Le Brain Gym® s’adresse donc à tous 
 !

En quoi le Brain Gym® peut-il vous aider, vous ou/et votre enfant ?

Le Brain Gym® peut « corriger » les comportements hyper-actifs et/ou hypo-actifs.

C’est également une excellente « thérapie » :

- en cas de troubles du langage ;

- lors de distraction, pour pallier aux déficits de l’attention ;

- lorsqu’existent des difficultés de compréhension ;

- quand on a la sensation d’être submergé ;

- pour remédier aux difficultés de synthétiser (ou de faire des liens) ;

- lors de troubles du comportement ;

- pour reconnaître ses propres besoins ;

- en cas de surcharge émotionnelle ;

- pour rectifier la mauvaise organisation temporelle ou spatiale ;

- lorsqu’on est dispersé ou éparpillé ;

- en cas de confusion ;

- pour les difficultés à reconnaître et/ou à exprimer son ressenti ;

- lorsqu’il existe une mauvaise coordination physique ;

- pour corriger les inversions de lettres (le [d] confondu avec le [b] ou le [p], par exemple) ;

- pour faciliter l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et des mathématiques ;

- pour améliorer la communication ;

- pour éclaircir les problèmes d’expression ;

- pour résoudre les problèmes d’écoute...